with Pas de commentaire

Qui n’a jamais rêvé de surfer sur les côtes sauvages de l’Australie? The Bight est une baie au sud de l’Australie avec des vagues parfaites, une eau crystalline, un paysage intact, un petit paradis naturel qui se trouve aujourd’hui menacé par l’industrie pétrolière. Mais c’est sans compter sur la détermination des associations et surfeurs locaux, qui ont réussi à faire se retirer la compagnie pétrolière BP du projet, mais le combat est loin d’être gagné alors que d’autres compagnies convoitent les eaux de la baie. Never Town raconte l’histoire de ce spot et le combat des surfeurs pour le protéger, à travers cette histoire Patagonia lance un appel à tous les surfeurs du globe pour prendre la défense de nos spots et de notre planète, face à des industries et des gouvernements toujours plus ambitieux, guidés par l’argent et le pouvoir.

« À la fois film de surf et film engagé, il nous emmène à la découverte des côtes australiennes, de leur signification pour les surfeurs, et de ce qu’ils sont prêts à faire pour les protéger. Ce dernier film Patagonia est une véritable expression de ce que la région représente pour les surfeurs, et ce qu’ils sont prêts à faire pour la protéger. Comme le confirme Wayne Lynch, « on mystifie ces endroits. Si on les perd, on se perd soi-même ».

La philosophie mise en avant vis-à-vis du rapport à la nature est particulièrement belle et importante. C’est un appel à tous les surfeurs, communautés locales et personnes engagées pour l’environnement, à s’unir pour préserver les espaces naturels et sauvages qui leur sont chers.

On y retrouve les surfeurs Dave Rastovich, Dan Ross, Belinda Baggs et Heath Joske dans leur élément et pratiquant leur passion, ainsi que des témoignages et discussions avec des activistes côtiers qui luttent contre les forages de pétrole en eau profonde et les élevages industriels de poissons. »

Pour voir le film en entier c’est ici : Never Town

« Et là, perchés sur les falaises du continent, il y a les surfeurs… ces surfeurs qui connaissent intimement cette étendue sauvage, ces surfeurs qui franchissent les falaises et rament au large quasiment tous les jours. Il n’y a pas de groupe plus qualifié pour être les fervents défenseurs de la côte. » – Dave Rastovich, Global Surf Activist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.