Carnet de voyage : Van life en Australie

with 3 commentaires

L’an dernier je vous présentais une jeune et talentueuse créatrice de maillots de bain, Margot aka Marguerite dans l’article Portrait d’une sirène moderne : Marguerite. Cette jeune surfeuse oléronnaise nous racontait sa vie d’insulaire entre surf et création textile depuis sa caravane atelier et ses projets de voyage en Australie. Un an plus tard elle revient partager son expérience sur Surf Madame.

Marguerite

« Je suis partie en Australie principalement pour le surf et pour l’Anglais. C’est un pays où je rêvais d’aller déjà depuis longtemps. J’ai économisé pendant un an. J’ai obtenu un Working Holiday Visa, ce qui m’a permis de voyager et de travailler en Australie.

J’adore la culture Australienne. Tout le monde se lève très tôt pour courir ou juste marcher, faire leur sport avant d’aller bosser. Tout ce que tu trouves au supermarché provient d’Australie, la Healthy Food est partout, tu peux planter n’importe quels fruits et légumes dans ton jardin, ça pousse. Ils travaillent du lundi au lundi et ne se plaignent pas. Souvent ils cumulent deux boulots différents. Ils vivent avec une facilité, c’est incroyable. J’aime cet état d’esprit et je me suis très vite habituée. Le seul hic a été la langue australienne. Car en effet, les australiens ont leur propre anglais et ce n’est pas toujours facile de les comprendre surtout si vous êtes dans le Bush.

Margot-fin Margot-Albertine Australie-vagues

Nous vivions dans notre camion acheté à notre arrivée à Melbourne. Mon conseil à vous donner, si vous voulez acheter un camion, soyez prudentes car il y a beaucoup d’arnaques ! Nous avons fait principalement du « free camping » le long de la côte Est Australienne. Mon quotidien ressemblait plutôt à une vie de Gypsy. Nous roulions, découvrions, surfions la journée et avant la nuit on essayait de trouver un spot tranquille et sympa pour dormir. Le matin on se réveillait très tôt pour éviter les rangers. On est restés deux mois comme ça à Noosa. On dormait dans la forêt et le matin tôt on allait surfer toute la journée.

CamionCapture d’écran 2016-07-11 à 15.43.58Van life Margot-camionBeach

Nous avons donc vécu pendant 8 mois dans un camion, la vie en couple s’est très bien passée, malgré le fait que beaucoup de couple ne résistent pas à la vie dans le camion. C’est vrai que tu n’as plus d’intimité mais ça en vaut l’expérience.

Margot&SimonSimonOcean

Ce qui m’a le plus marqué c’est la faune et la flore. Tous les jours nous allions surfer avec des dauphins et des tortues, marcher avec des koalas ou se réveiller avec des kangourous. Je suis devenue dingue de tous les oiseaux et des fleurs que je voyais. C’est incroyable comme c’est magnifique.

Margot-NatureCapture d’écran 2016-07-11 à 15.46.13Wild

Après avoir travaillé dans des fermes, on a fait du woofing à Byron Bay. On est resté 3 mois à Byron chez un anglais. Notre quotidien était de bosser le matin et d’aller surfer l’après midi. La vague de The pass à Byron est ma préférée. Quand elle marche elle peut être très longue. Il y a une ambiance familiale et très accueillante à l’eau. Tea Tree bay à Noosa est dingue aussi, d’ailleurs cette vague a changé mon surf.

Ce qui m’a aussi le plus marqué en Australie, c’est l’accueil des Australiens. Dans l’eau beaucoup de gens viennent te parler juste pour savoir si tu t’amuses, si tu aimes l’Australie et aussi bien les pro que les free surfers.

Margot ramesunset surfAqua funSunset

Voyager me rend très créative. J’ai découvert  plusieurs façons de vivre et de penser. Cela m’inspire énormément dans mon boulot mais aussi dans mon quotidien. Aujourd’hui je suis styliste freelance, ce qui me permet de travailler et de rencontrer plusieurs marques différentes, de rester créative et en activité dans la création de vêtements. Je ne continue pas Marguerite mais j’ai d’autres projets en cours… »

Vivement la suite !

Pour suivre Marguerite sur Instagram : @margueritecocquet

3 réponses

  1. Marie
    | Répondre

    Son histoire est tellement inspirante !!

  2. […] marque Albertine, puis à travers un carnet de voyage après un an passé dans un van en Australie ici, Margot est aujourd’hui de retour sur l’île d’Oléron. Même si elle ne continue […]

  3. moi
    | Répondre

    continue !

Répondre