Camping au lac de Yesa, entre nature et ordures

with Pas de commentaire

Il y a quelques semaines nous sommes partis camper un week-end au lac de Yesa. Après avoir vu de nombreuses photos de ce lac bleu turquoise passer sur les réseaux sociaux nous avons décidé de tenter l’expérience et d’aller passer un weekend sauvage en Espagne.

Situé à environ 2h de route de Biarritz Yesa est un grand lac artificiel en bordure des pyrénées espagnoles. La roche calcaire du sol lui donne une couleur bleue turquoise incroyable lorsque le soleil pointe son nez. A part le village de Yesa sur la route et quelques villages supposés abandonnés les alentours sont déserts, ce qui nous a conforté dans l’idée qu’on pouvait facilement y faire du camping sauvage.

lac Yesa

C’était aussi l’occasion de faire un test de notre matériel de camping et surtout du poids des sacs de randonnée avant d’envisager un vrai bivouac en montagne avec plusieurs heures de marche. Effectivement le test était nécessaire puisque nos sacs étaient beaucoup trop lourds pour envisager une randonnée en montagne aussi chargés, il va donc falloir revoir notre stratégie de packing!

Après deux heures de route nous arrivons au lac sous 35 degrés et allons directement nous baigner pour nous rafraichir avant de pique-niquer. Nous décidons ensuite de faire le tour du lac en voiture pour explorer les environs et essayer de trouver un coin sympa ou planter notre tente un peu à l’écart des autres touristes. De l’autre coté du lac l’ambiance a l’air moins détendue, il y a des inscriptions pas très commodes contre la construction du lac sur les rochers et la route est assez chaotique. Nous arrivons à un village qui semble abandonné et allons y faire un tour jusqu’à tomber sur un étrange bar au milieu des ruines tenu par un homme tout aussi étrange et ses chiens. L’atmosphère est pesante et nous ne nous sentons pas du tout bienvenus dans cet endroit. Retour sur le lieu du pique-nique donc pour planter notre tente et passer la nuit.

ruines yesaYesa 9Yesa 1Yesa 2 Yesa 3

Après avoir monté le campement nous profitons du lac et du coucher de soleil. La nuit s’est très bien passée, même si le coté sauvage n’était pas vraiment là puisque le lac est entouré par la route et très facile d’accès. Malgré tout quel plaisir de se réveiller avec la vue sur le lac au levé du soleil.

En plein mois d’août le tourisme autour du lac est assez dense et la nature est extrêmement polluée par les déchets humains, les abords du lacs sont vraiment dégoutants, remplis de déchets en tout genre telle une poubelle géante (et un toilette géant… je vous passe les odeurs). C’est assez hallucinant de voir que les gens respectent si peu la beauté de l’endroit, heureusement dès qu’on s’éloigne du bord de la route c’est beaucoup plus propre.

Yesa 4 Yesa 5yesa 8

Malgré les rencontres étranges et les ordures ce fut un très bon week-end et un bon test pour un futur bivouac bien plus sauvage en montagne.

Yesa 7

Photos : Maxime Baziadoly

@saltygrizzly

saltygrizzly.com

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.