Bali Part 2 – Le Bukit

with Un commentaire

Après la forêt tropicale, les rizières et la découverte de la culture balinaise à Ubud, place au soleil et au surf! Pour la deuxième partie de ce voyage nous sommes allés au sud de Bali, sur la péninsule du Bukit, plus précisément à Bingin. Ce petit village côtier perché sur la falaise fait face à des vagues parfaites et vit du surf et du tourisme tout en gardant un charme typique balinais.

Totalement différent du centre du pays, le paysage dans cette partie de l’île est fait de champs et forêts traversés par des petites routes sinueuses, de villages de campagnes, de résidences hôtelières et, le plus important, de plages magnifiques au pied de la falaise. La première impression en arrivant fut la douceur du climat, un vrai bonheur de sentir la chaleur et le soleil après l’humidité d’Ubud, puis a suivi l’émerveillement en découvrant les vagues et une sorte de paix et de bien-être qui ne m’ont pas quitté jusqu’au départ.

Bien installés dans ce petit coin de paradis nous n’avons plus beaucoup bougé jusqu’à la fin du voyage et avons profité pleinement de cet endroit paisible et magnifique. Difficile de jouer la guide touristique quand, en vérité, j’ai juste surfé et kiffé la vie pendant 10 jours, alors voici un petit aperçu de la vie sur le Bukit.

Une journée type sur le Bukit

Les journées commencent au lever du soleil vers 6h du matin, en buvant un café devant les vagues pour un réveil en douceur. On a vite pris l’habitude de lire un peu tôt le matin, en attendant que la marée soit bonne pour aller surfer, les matinées sont vraiment très paisibles et ce petit moment de calme est très propice à la lecture et à la méditation. Après un bon petit déj à base de pancake à la banane et d’une salade de fruits avec yaourt et muesli on se prépare doucement pour aller surfer, j’enfile une mini combi, me tartine de crème solaire et c’est parti. On descend le petit chemin biscornu le long de la falaise jusqu’à arriver sur la plage pour se mettre à l’eau, quand la marée est encore assez basse je mets des chaussons de reef, pas très esthétiques ni agréables  mais bien pratiques pour entrer ou sortir de l’eau sur le reef. Après la session on mange dans un warung sur la plage ou on remonte manger à l’hotel.

L’après-midi on retourne surfer si la marée est bonne, sinon on profite de la plage et de la piscine, on lit, on bronze, on fait la sieste, ou bien on part se balader en scooter dans les villages voisins, à Padang-Padang ou à Uluwatu. Le scooter est le moyen de locomotion le plus utilisé à Bali, et les règles de conduite sont vraiment différentes de chez nous (conduite à gauche et pas vraiment de code de la route…), ça surprend un peu au début, et puis on s’y fait et c’est vraiment agréable de parcourir les petites routes en deux roues. On va faire un tour chez Drifter, un super surf shop et coffee shop à l’entrée de Padang qui vaut le détour, ou chez Nalu Bowls pour manger un délicieux smoothie bowl sur leur jolie terrasse, on a essayé de leur soutirer la recette de la base smoothie banane beurre de cacahuètes mais on nous a répondu « it’s a secret » ahah. Puis il est temps de retourner à l’hôtel pour une petite Bintang au coucher du soleil.

Une fois le soleil couché, vers 18h30, on se prépare pour aller dinner : une douche rapide à la balinaise, en extérieur et souvent à l’eau tiède, un peu de crème sur la peau et les cheveux pour les nourrir après une journée d’eau salée et de soleil, et enfin je troque mon bikini pour de vrais vêtements. Nous allions généralement dinner à pieds dans un des restaurants à proximité, ou bien manger du poisson frais sur la plage ou encore un barbecue de poisson à l’hôtel. D’une façon générale on mange très bien à Bali et nous avons rarement été déçu des repas, c’est beaucoup de plats fris et donc un peu gras, mais c’est trop bon! Il est également très facile de manger végétarien et il y a plein de restaurants « healthy ».

Surf

Les vagues à Bali sont magnifiques, régulières et déroulent toute la journée, les spots du Bukit en été sont de vraies machines à vagues. Il y a des vagues un peu pour tous les niveaux à Bali, mais clairement tous les spots ne sont pas adaptés aux débutants, le spot ou nous étions à Bingin est un reef break, la vague est creuse, rapide et à fleur de reef quand la marée descend, plutôt réservé à des surfeurs confirmés. Idem pour les spots de Padang-Padang et Uluwatu qui sont des vagues de reef puissantes qui nécessitent un bon niveau. Selon la marée il est possible de surfer la reforme au bord quand la houle est grosse, beaucoup d’enfants et de débutants restent au bord, avec comme toile de fond les autres surfeurs qui se mettent des tubes un peu plus loin. Pour ma part, n’ayant pas un très bon niveau, j’ai pu surfer la vague de Bingin les jours de petite houle, et pour les jours plus gros j’ai surfé la reforme. Il y a des vagues beaucoup plus accessibles sur d’autres spots pas très loin, comme baby Padang ou encore Dreamland ou Canggu qui sont des beach breaks, mais je n’ai pas eu l’occasion d’aller tester les autres spots car nous avons profité des belles vagues juste en face de l’hôtel pendant tout le trip.

Budget

Logement : Sur le bukit il existe de nombreux hôtels dans lesquels vous pouvez louer un bungalow très proche de la plage, les prix varient en fonction du niveau de confort et de la qualité du service, ça peut aller de 15€ la nuit jusqu’à une centaine d’euros environ.

Transports : Pour se déplacer les solutions les plus simples sont de louer un scooter ou de prendre un taxi. La location de scooter côute environ 5€ par jour mais il y a des tarifs à la semaine souvent moins cher, pour les taxis les prix sont assez bas et négociables (avant la course), pour donner un exemple un trajet d’environ 10min pour faire Bingin – Uluwatu coûte environ 10€, mais il est également possible, en négociant, d’avoir un chauffeur qui vous transporte ou vous voulez pendant 1h pour le même prix.

Repas : Le petit déjeuner est souvent inclus dans le prix des bungalows, pour les autres repas nous avons mangé exclusivement au restaurant ou dans des warungs (petit restaurants plus modestes et familiaux), les prix dépendent des restaurants évidement mais restent très abordables, on mange très bien pour une dizaine d’euros.

Informations complémentaires :

Restaurants favoris : The Cashew Tree, Bukit Cafe

À faire : Un massage balinais (environ 12€ pour 1h), un cours de yoga, un sunset au Single Fin à Uluwatu.

*

Un magnifique voyage, loin du Bali pollué et surpeuplé qu’on m’avait décrit, qui me donne envie d’explorer un peu plus l’Indonésie et de voyager encore plus!

Et vous quel a été votre plus beau voyage? Des suggestions pour la prochaine destination?

À bientôt,

Lolita

 

Une réponse

  1. Margaux
    | Répondre

    Tes photos sont magnifiques, et ce rythme de vie c’est le paradis ! J’adore le Bukit aussi, gros coup de coeur pour Uluwatu… regarder les surfers au sunset depuis les hauteurs, c’est la vie !

Répondre