5 gestes quotidiens pour lutter contre la pollution de l’océan

with Pas de commentaire

Des déchets qui s’accumulent sur les plages aux messages alarmants des scientifiques sur l’état de nos océans, il devient compliqué d’ignorer la gravité de la pollution océane, même pour les plus sceptiques! Sans vous convertir en écolo engagé et militant, changer simplement quelques habitudes dans votre quotidien contribue à réduire les déchets plastiques dans l’eau plus que vous ne le pensez. Voici quelques gestes et bonnes habitudes simples à adopter.

 

1/ Utiliser une gourde

Les bouteilles en plastiques sont présentes en très (très) grosse quantité dans nos océans, elles sont ingurgitées par des mammifères marins ou s’accumulent dans la nature et sur nos plages, et mettent ensuite entre 100 et 1000 ans pour se dégrader. Non seulement boire dans ces bouteilles en plastique peut être nocif pour notre santé mais c’est aussi contraignant à acheter, stocker, et jeter, pourtant il est si facile de s’en passer! La solution est toute simple, utiliser une gourde! Il en existe un large choix, en acier inoxydable non nocif pour la santé et très résistant, vous pouvez l’emmener partout avec vous et la réutiliser indéfiniment. J’ai personnellement arrêté complètement les bouteilles en plastique il y a presque 2 ans au profit d’une gourde et je ne peux plus m’en passer, c’est tellement plus pratique et économique, et aussi beaucoup plus joli!

Rendez-vous sur le site de Surfrider Foundation pour en savoir plus sur la campagne #ResetYourHabits

2/ Refuser les ustensiles jetables type pailles, couverts, gobelets et sacs plastiques

La France a fait un grand pas à ce niveau en interdisant l’usage des sacs plastiques non biodégradables en caisse et aux fruits et légumes depuis Janvier 2017, mais il existe encore un grand nombre de restaurant, snacks et magasins qui distribuent des objets en plastiques, tels que les pailles, les couverts en plastiques, les boites et les gobelets. Mais en prenant simplement l’habitude de refuser les pailles et les sacs ou boites lorsqu’on achète à manger, ainsi que les couverts en plastiques, facilement remplaçables par des couverts en métal que l’on glisse dans son sac ou par un de ces petits kits de couverts pliables de voyage très pratique, on réduit ainsi considérablement sa consommation de plastique. Cela semble peut-être négligeable comme ça, mais sur une année cela représente une grosse quantité de plastique par personne et on retrouve beaucoup de ces objets dans l’estomac des poissons et sur les plages. Boire sa boisson sans paille, se passer d’emballage pour son sandwich ou penser à glisser une fourchette dans son sac pour la pause déj c’est faire un petit geste qui compte beaucoup, pensez-y!

 

3/ Choisir des produits d’hygiène sans micro billes de plastique

De nombreux produits d’hygiène de notre quotidien comme le dentifrice, les crèmes exfoliantes, gels de douche, etc contiennent des micro billes de plastiques qui donnent un coté abrasif et gommant au produit. Seulement ces micro plastiques sont trop fins pour être traités ou filtrés par les stations d’épurations et finissent dans l’océan. Les micro plastiques sont moins visibles dans l’eau et le sable que les gros plastiques mais ils représentent 90% du volume de plastique dans les océans! Pourtant il n’existe aujourd’hui aucune règle interdisant l’usage de micro billes dans les cosmétiques en France, c’est donc à nous, consommateurs, de faire le bon choix en se tournant vers des produits sans micro plastiques ou à base d’exfoliants d’origine naturelle comme l’écorce ou les noyaux de fruits broyés.

 

4/ Ne pas jeter ses mégots n’importe où

Un seul mégot pollue environ 500 litres d’eau, et quand on voit le nombre de mégots qui jonchent nos trottoirs il y a de quoi avoir peur! On commence à voir apparaitre des bornes à mégots sur certaines plages qui ont pour but de sensibiliser les plagistes à ce problème, et certains magasins de bord de mer distribuent des petits cendriers de plage gratuitement, mais ces initiatives sont encore trop rares. Voir un mégot flotter à coté de soi dans l’eau, ou en retrouver un coincé entre deux orteils en sortant d’une session c’est vraiment pas terrible! Alors pour nos amis les fumeurs, mettez votre mégot dans votre poche ou dans une poubelle, pas sur le trottoir, dans le sable ou par la fenêtre de la voiture. Et pour ceux qui ne fument pas mais on des amis fumeurs un peu négligeants c’est l’occasion d’offrir quelques cendriers de poche, en faisant gentiment passer le message ;)

 

5/ Ramasser les déchets sur la plage

Cela parait évident mais tellement de gens laissent encore leurs déchets dans la nature après un pique-nique! Pourtant la plupart des plages sont désormais équipées de poubelles, et même si ce n’est pas le cas ou qu’elles débordent ce n’est pas une excuse, si votre pique nique a pu rentrer dans votre sac en arrivant, les emballages peuvent également y tenir jusqu’à votre retour chez vous ou vous pourrez les mettre à la poubelle. De nombreuses organisations mettent en place des ramassages de déchets, cela permet de nettoyer les plages et de sensibiliser les passants, mais il n’est pas nécessaire d’attendre ce genre d’évènements pour vous y mettre, que vous viviez sur la côte ou simplement en vacances, ramasser quelques déchets à chaque passage par la plage est un petit geste simple, qui ne coute rien, et vous serez surpris de voir que parfois il suffit de montrer l’exemple pour voir d’autres personnes faire de même. Chaque geste compte, on ne le dira jamais assez!

Vous voila pleine de bonnes intentions et prête à changer vos habitudes, félicitations et merci!! À vous maintenant de convertir vos proches et de les inciter à faire de même, plus on est de fous plus l’océan est propre ;)

N’hésitez pas à partager vos bonnes habitudes et petits gestes en commentaires!

Pour plus d’infos :

– http://www.surfrider.eu/reset-habits-contre-les-bouteilles-en-plastique-changeons-nos-habitudes/

– http://e-rse.net/micro-plastiques-ocean-consequences-consommateur

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Répondre